Sélectionner une page

Article par logi-stats

Bonjour à toutes et à tous,

Pour cette suite de la série nous allons parler d’A/B test, de recommandation produits et voir un exemple de tableau avec différents indicateurs de la santé de l’entreprise.

A/B test :

Un A/B test est une pratique courante de marketing et d’amélioration continue, ici nous allons l’appliquer pour tester les résultats d’une campagne flyer.

Notre Pizzeria a envoyé deux flyers exactement identique à 1000 foyers, mais l’offre sur ces flyers est différente :

 Première offre : « 2 pizzas acheté, une margherita ou une bolognaise offerte » CODE : FREEZZA20

 Deuxième offre : « -20% sur l’achat de pizza aux truffes » CODE : TRUFFTW

D’un côté on a mit l’accent sur les achats de margherita et de bolognaise, car elles comptabilisent moins de promotions d’après nos analyses des épisodes précédents.

De l’autre on a ajouté une promotion sur les ventes de pizzas aux truffes, qui sont notre plus gros gain.

Pour faciliter la lecture des résultats on demande le code de la promotion aux clients lors de la commande.

 Ainsi on aura des indications sur la campagne de communication qui aura le plus impacté notre chiffre d’affaire.

 Les résultats sont les suivants :

 Sur les 500 flyers envoyés pour chaque promotion, le retour en # de promotions et de chiffre d’affaire généré est supérieur pour les pizzas gratuite. Cependant avec un gain par vente moindre et un total en € offert plus important cette action se retrouve moins rentable.

Pour chaque 1€ offert lors de la promotions des pizzas aux truffes ont a un retour de 1,27€, contre 0,20€ pour les FREEZZA.

 

 

Conclusion de la Pizzeria :

 

 En conclusion de nôtre aventure pizzeria je voulais revenir sur quelques points et quelques décisions qu’il est possible de prendre avec les rapports que nous avons vu précédemment. 

Tout d’abord avec le suivi des ventes, le constat est clair, la pizzeria est sur une tendance descendante au niveau du chiffre d’affaire et encore plus au niveaux des marges. Il faut donc réagir et prendre les décisions qui s’impose pour redresser la barre.  

 

 

 Ce problème de marge est expliqué en parti par le gérant avec une multiplication des promotions pendant l’année en cours pour avoir un meilleur lancement de la livraison et augmenter les ventes. 

 

A la lumière du suivi des ventes de produits (Article 2, cf ci-dessous) on remarque qu’en plus de rapporter moins de chiffres les petites pizzas ont des marges inférieurs, qui sont encore manger par des promotions.

Une première suggestion de l’équipe de vente est de limiter les promotions sur ces pizzas, ce qui représenterais un gain de 3000€ si ont l’avais appliquer sur les 6 derniers mois. Ou un report des ventes sur les plus grandes tailles qui ont de meilleurs marges, même avec l’application d’une promotion.

 

Le deuxième suggestion de l’équipe est de s’attaquer au sujet des desserts. Ils ne représente qu’une infime parti du chiffre d’affaire et des gains et demande une logistique supplémentaire.

Si cette dernière avait été appliquer sur les 6 derniers mois, elle aurait représenter une baisse de 1600€ des gains mais permettrais de couper des dépenses spécifiques et de simplifier l’activité.

 

Enfin, la dernière remarque, est une utilisation des techniques de saisonnalité et de prévision des ventes vu précédemment appliqué à chaque produits. Elles auraient pour objectifs de réduire le gâchis du à un stock trop important en période creuse et de mieu anticiper les périodes de pic d’activité.

Provoquant mécaniquement des économies et donc des gains.

 

 

 N‘hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou pour faire un point sur la situation de votre entreprise.

A bientôt pour un nouvel article avec d’autres illustrations.