Sélectionner une page

Article par logi-stats

Bonjour à toutes et à tous,

Introduction :

Aujourd’hui nous voulions revenir pour approfondir un peu le sujet des scores produits. C’est à dire calculer une “note” en fonction de plusieurs variables pour savoir quel est le meilleur produit au regard du but visé.

Il s’agit d’un calcul déclinable à l’infini et utilisable dans de nombreux domaines (Communication, Marketing, Web, Distribution …).

Contexte :

Nous allons nous mettre aujourd’hui dans la peau d’une entreprise de ventes d’accessoires de moto. Elle a récemment créé son site web et décide de faire appel à une entreprise pour connaître l’ordre optimal d’affichage des produits sur le site Web.

Le problème est de définir le but de ce classement. En effet même si on connaît à priori les meilleurs ventes et les tendances en fonction des saisonnalités est ce qu’il est sage de mettre ces produits en avant ?

Il faut tout simplement savoir quel est le plus important pour l’activité. Il n’y a qu’une fois ce choix fait que le travail pourra commencer.

 Ils se mettent d’accord sur 2 options :

  • Augmenter les ventes 
  • Augmenter le nombre de visiteur sur le blog

Dans l’optique de l’exemple on va calculer et analyser les deux scores afin de voir les différences.

Ci dessous un extrait du tableaux des données agrégées par catégories sur lequel notre score va se baser. On a bien entendu intégrer des variables classiques comme les ventes et les coûts. Mais aussi la présence d’articles de la catégorie sur le blog, l’ancienneté des produits, la date de la dernière ventes …

 

 Il est admis qu’après l’étude de corrélation des variables afin de ne pas avoir de biais trop fort pour le calcul du score on sort les premiers résultats. Parmis les variables encore en courses, on va éliminer les moins contributives à la pertinence du score. 

Après quelques itérations on se retrouvent donc avec les variables les plus intéressantes pour le but envisagé. 

Premier Cas :

Ci-dessous le tableau des rangs pour chaque Catégorie en mettant en priorité les ventes : 

 

 Dans ce premier Cas on ne vois pas de différenciation clair pour chaque famille, ce qui est plutôt une bonne chose car cela indique qu’aucune catégorie n’est superflu pour les ventes global.

 On peut tout de même indiquer que le bas du tableau est occupé par 2 sous-catégories de Loisirs (12 & 15), 2 sous-catégories de Casques (11 & 14) et 2 sous-catégories d’Équipements (10 & 13). Il faudra donc peut être limiter certain produits de ces catégories afin de ne pas trop handicapés les ventes sur les autres catégories.

 Quant au haut du tableau il s’agit de sous-catégories contenant des vêtements (Combinaison, tenue, pantalon et bottes).

 La suggestion si ce classement venait à être choisi serait d’avoir un travail sur les catégories afin de regrouper ces sous-catégories de vêtement et de les mettre en avant sur le site web. 

Une augmentation de 10% des ventes seulement sur cette nouvelle catégorie de vêtement on augmente le chiffre d’affaire total de l’entreprise de 5%. Ce qui corresponds au total réalisé sur la catégorie Loisirs (Hors-Location).

 

Deuxième Cas :

Ci-dessous le tableau des rangs pour cet exemple en mettant en priorité les visites du blog :

Il est évident que pour cette entreprise les articles liés au Cross ressortent en premier, on confirme avec le gérant qu’il font parti du Blog. Il n’y a donc que peu de surprise pour ces catégories.

 Même si ces catégories “Cross” ne font que 30% du chiffre d’affaire elles apporteront une mise en lumière non-négligeable pour l’entreprise en entraînant du trafic et des discussions autour des produits. Permettant de devenir un site de référence pour les avis produits. 

 En revanche les combinaisons de pistes n’apparaissent nul part dans le blog, alors même qu’elles font parti des meilleurs articles qu’il faudrait mettre en avant. On propose donc à l’équipe d’en faire le sujet du prochain blog.

Enfin on vois clairement que la catégorie “Loisirs” est bonne dernière et ne mérite à ce titre pas de figurer dans les premières pages du site. 

 

Conclusion :

Dans tous les cas un tel exercice permettra de se remettre en question sur les gammes de produits proposées et leur réel impact sur l’activité.

 On voit bien à la suite de ces deux exemples que chacun d’entre eux aura des avantages et des inconvénients différents pour le futur de l’entreprise. Il s’agit d’une décision importante à prendre suite à l’analyse de méthode concrète et non de laisser les catégories telle quelle.

 Enfin le dernier point positif que je donnerait à cette méthode est qu’une fois mis en place il est facile de recalculer régulièrement les rangs afin de vérifier qu’il n’y a pas de changement majeur dans l’activité.

 N‘hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou pour faire un point sur la situation de votre entreprise.

A bientôt pour un nouvel article avec d’autres illustrations.